LES PRIMES ET MAJORATIONS PRÉVUES PAR LA CONVENTION COLLECTIVE
La Convention Collective Nationale de la Pharmacie d'Officine prévoit différentes primes et bonifications qui viennent s'ajouter automatiquement à votre salaire, en fonction de votre situation. Il y a donc une obligation d'application par votre employeur.
PRIME D'ANCIENNETÉ
Accessible à partir de 3 ans dans la même entreprise, cette prime est versée aux salariés tous les mois (elle possède sa propre ligne sur vos fiches paies) et son montant est calculé à partir du salaire minimum, hors heures supplémentaires, en fonction des années d'ancienneté comme indiqué ci-dessous.
 
3 % du salaire minimum après 3 ans d'ancienneté
6 % du salaire minimum après 6 ans d'ancienneté
9 % du salaire minimum après 9 ans d'ancienneté
12 % du salaire minimum après 12 ans d'ancienneté 
15 % du salaire minimum après 15 ans d'ancienneté
PRIME DE SOUS-SOL
Cette prime consiste à dédommager les salariés qui travaillent plus de la moitié de leur temps en sous-sol. Son montant est égal à 10 % du salaire mensuel.
PRIME D'ÉQUIPEMENT
Exigible par le salarié dès 12 mois d'ancienneté dans l'officine, quel que soit le temps de travail ou le type de contrat de ce dernier (CDI, CDD, apprentis), elle doit être virée au plus tard le 31 octobre de chaque année. Son montant, lui, est basé sur un forfait annuel (72€ brut pour 2018 pour les officines syndiquées ou 70€ brut pour les autres).  
 
Il faut savoir qu'elle est redevable même si le salarié ne porte pas de blouse ou si l'employeur l'a fourni mais aussi en cas d'arrêt maladie, de congé maternité ou encore d'accident de travail (hors cas où l'arrêt s'est étendue sur l'année entière).  
 
Pour les salariés à employeurs multiples, cette prime est à percevoir en totalité dans chacune des officines où ils travaillent.
MAJORATIONS POUR CERTAINS PRÉPARATEURS EN PHARMACIE
Pour les préparateurs titulaires du diplôme de conseiller en dermocosmétique, la convention collective fait référence à une bonification de 10% du salaire minimum, en fonction du coefficient, en cas de pratique régulière de leur activité en dermocosmétique. 
  
Il en est de même pour les préparateurs effectuant de manière significative et régulière des préparations allopathiques ou homéopathiques qui peuvent prétendre à une majoration de leur rémunération à hauteur de 25 fois la valeur du point conventionnel (4,355 euros en 2016).

Les salariés qui parlent et ont une utilisation professionnelle et régulière d'une ou plusieurs langues ont, eux, droit à une bonification de leur salaire. Elle est de 8 % du salaire minimum relatif au coefficient pour la première langue et de 4% par langue supplémentaire utilisée. 
LIENS UTILES
LIENS UTILES